Acheter de la crypto monnaie en 2022 – Guide ultra complet

Les crypto monnaies ont fait leur apparition sur les marchés de trading il y a quelques années déjà. Certaines d’entre elles ont rendu leurs investisseurs millionnaires, et sont devenues attractives pour beaucoup de traders, novices ou expérimentés.  

Pour en savoir plus et investir en toute connaissance de cause, nous avons fait le point sur ces actifs particuliers.  

Dans cet article :

La définition de la crypto monnaie 

La crypto-monnaie est une monnaie virtuelle, c’est-à-dire qu’elle n’a aucune existence physique. Une crypto-monnaie s’échange entre personnes via la blockchain, un système informatique décentralisé, qui utilise la cryptographie pour valider les transactions qui sont ordonnées.  

L’utilisation garantit une sécurité des transactions réputée sans faille, qui permet aux utilisateurs d’acheter des produits ou des services, voire de faire des investissements. Il est bien entendu possible de gagner de l’argent sur internet grâce à la crypto monnaie mais pour cela, il vous faut des connaissances solides. C’est que ce que nous vous proposons d’acquérir à travers nos articles.

Les étapes pour acheter de la crypto monnaie 

Il existe différents moyens d’acheter de la crypto monnaie. Mais tous ne sont pas fiables. Pour acheter en toute sécurité, il est nécessaire de bien suivre le process présenté ci-dessous. Choix de la plateforme, ouverture du compte, transaction financière et achat des crypto monnaies, chacune de ces étapes doit être respectée pour investir sereinement.  

1. Choisir une plateforme 

Il existe de nombreuses plateformes pour acheter de la crypto monnaie. On constate d’ailleurs que le marché est très florissant, puisque les exchanges se comptent par dizaines.  

Attention toutefois. Certaines d’entre elles ne sont pas fiables. Et le choix peut rapidement devenir cornélien. Dans tous les cas, si la plateforme n’est pas connue et réputée, il vaut mieux faire quelques recherches en consultant les avis des autres utilisateurs.  

2. Créer un compte  

Aujourd’hui, il n’est plus possible d’acheter des crypto monnaies sans ouvrir de compte, avec vérification d’identité. La législation a d’ailleurs changé sur ce point, permettant ainsi aux plateformes de lutter contre le blanchiment d’argent.  

La vérification d’identité se fait grâce à l’envoi de justificatifs type carte d’identité. Sans ça, impossible d’acquérir des crypto monnaies.  

3. Créditer le compte 

Toutes les plateformes ont sensiblement mis en place le même process pour déposer des fonds. La différence réside dans les moyens de paiement mis à disposition des clients pour faire les transactions, et les crypto monnaies mises en vente.  

Pour créditer le compte, il faut : 

– Indiquer la somme 

– Choisir un moyen de paiement (carte bancaire, virement SEPA, Apple Pay…) 

– Valider la transaction 

4. Acheter une ou plusieurs crypto monnaies 

Selon le but poursuivi, il peut être intéressant d’acheter une ou plusieurs crypto monnaies. Cela dépend aussi de la somme disponible pour faire cet investissement.  

Bitcoin, Ethereum, Solana… la liste est longue et expose l’investisseur à une forte volatilité. Selon la plateforme choisie, il est possible d’utiliser le solde en cash disponible ou de payer par carte bancaire.  

Les 3 crypto monnaies à acheter en 2022 

Depuis la création du Bitcoin, de nombreuses crypto monnaies ont vu le jour.  

Toutes n’offrent pas les mêmes perspectives de croissance.  

Aujourd’hui, trois d’entre elles sortent du lot : l’indétrônable Bitcoin, l’Ether et Solana.  

Avantages, perspectives d’évolution, on fait le point sur ces crypto monnaies qui ont le vent en poupe.  

Pourquoi acheter du Bitcoin (BTC) ? 

Le Bitcoin fait partie des cryptos monnaies les plus populaires. Créé en 2009, il n’a été introduit sur les marchés qu’en 2011. Initialement lancé avec une valeur à 1$, son cours a atteint des sommets en novembre 2021 avec une valeur à plus de 67 000 $ ! 

Malgré la crise, il reste l’une des crypto monnaies préférées des investisseurs, puisque certains spécialistes comme Mme Wood, directrice générale d’Ark Invest, affirment qu’il devrait atteindre les 500 000 $ en 2026 ! 

Bref, malgré une chute de 30% début 2022, le Bitcoin a encore de beaux jours devant lui.  

Pourquoi acheter de l’Ether (ETH) ? 

Après le Bitcoin, l’Ether est sans doute la blockchain la plus valorisée du marché. Imaginée par Vitalik Buterin et lancée en 2015 sur le marché, cette crypto monnaie bénéficie aussi d’une armée de mineurs chargés de trouver des hashs, et créer ainsi de nouvelles unités.  

Tout comme le Bitcoin, l’Ether permet de créer des applications, mais avec un marché beaucoup plus large puisqu’elle touche les secteurs de la finance, de l’immobilier, du cloud ou du divertissement.  

Très volatile, son cours le plus haut a été atteint en septembre 2021, avec une valeur à près de 4000 $.  

Pourquoi acheter du Solana (SOL) ? 

Quatrième génération de blockchain, Solana a été lancée en 2017.  

Sa force ? S’appuyer sur de nouvelles technologies uniques qui rendent les transactions encore plus rapides et plus sécurisées. Sans parler du problème de scalabilité qu’il a réussi à résoudre, avec une capacité de 50 000 transactions par seconde (contre 7 pour le Bitcoin) ! 

Sa blockchain est considérée comme l’une des plus avancées. Nul doute que ces avantages réussiront à l’imposer dans de nombreux secteurs d’activité, d’autant que les frais de transaction sur Solana sont parmi les plus faible du marché.  

Le choix de la plateforme crypto  

Avant de pouvoir acheter et vendre des crypto monnaies, un investisseur doit choisir une plateforme d’échange. Aussi appelé exchanges, ces plateformes sont nombreuses et diverses.  

Selon l’objectif poursuivi, certaines sont plus adaptées que d’autres.  

Faisons un point sur les principales d’entre elles.  

Coinbase 

Créée en 2012, Coinbase est une plateforme basée aux Etats-Unis qui propose plusieurs crypto monnaies. 

Particulièrement bien placée, elle a passé des partenariats avec différentes entreprises comme Time Inc. ou Dell.  

Coinbase est d’ailleurs considéré comme le leader du marché.  

Un petit bémol toutefois, depuis que la plateforme est poursuivie pour avoir vendu 70 crypto monnaies non référencées.  

Binance 

Depuis 2017, Binance permet de trader jusqu’à 150 crypto monnaies. L’exchange basée à Hong Kong a connu une croissance fulgurante puisqu’en moins de deux semaines, elle a réussi à lever plusieurs millions de dollars pour son lancement.  

Binance a d’ailleurs sa propre crypto monnaie, le Binance Coin (BNB). 

Contrairement à d’autres plateformes d’échange, Binance est à lui seul un véritable écosystème aux reins solides, proposant différents services financiers.  

Crypto.com 

Parfaitement adapté aux appareils mobiles, Crypto.com permet d’échanger plus de 150 crypto monnaies. 

Ses avantages ?  

La possibilité de payer instantanément avec Crypto.com, Crypto Pay ou la carte Visa Crypto.com.  

Malgré tout, les frais de transaction pourront paraître un peu élevés en comparaison des autres exchanges.  

Bitpanda 

Avec une offre plus large de produits, Bitpanda permet de trader des crypto monnaies mais également des NFTs et des actions.  

La plateforme a été créée en 2014, en Autriche. Elle offre plusieurs niveaux de compte et un statut VIP avec des avantages non négligeables : cashback, frais de transaction moins élevés… 

Revolut 

Revolut se différencie des autres plateformes puisqu’elle est à la fois plateforme de trading et néo banque.  

Lancée en 2014, elle a séduit de nombreux utilisateurs qui ont vu la possibilité d’aller plus loin qu’un simple compte bancaire.  

Toutefois, cet exchange sera plus adapté pour débuter, ses fonctionnalités étant plus limitées pour l’investissement en bourse que recherchent les traders plus aguerris.   

Coinhouse 

Bien que Coinhouse soit réputé pour son service client et son accessibilité, la plateforme créée en 2014 pourrait sembler trop basique pour certains utilisateurs.  

Les frais appliqués sont aussi peu adaptés à un trading intensif.  

En revanche, l’exchange est doté d’un agrément AMF, gage de sérieux et fiabilité.  

ZenGo 

ZenGo fait partie des applications de trading les plus récentes. Elle a été créée en 2019 par la société israélienne KZen Networks Ltd, et permet à tous ceux qui souhaitent acheter des crypto monnaies de se lancer dans l’aventure.  

La plateforme propose environ 80 crypto monnaies.  

Contrairement à ses concurrents, ZenGo n’est disponible que sur mobile, ce qui peut être moins pratique pour les habitués du desktop.  

EToro 

Très largement présente sur le marché, EToro fait partie des pionniers en matière de trading puisque la plateforme a vu le jour en 2007.  

Sa particularité réside dans le fait qu’il s’agit d’une plateforme de social trading, dans laquelle chaque investisseur peut communiquer avec les autres.  

EToro est pionnière en matière d’innovation, ce qui lui a valu le prix “Best of Show” en 2011.  

Libertex 

Particulièrement bien noté par ses clients, Libertex a aussi été élue “Meilleure appli de trading 2020”.  

Il faut dire que la plateforme a déjà pas mal d’années d’existence puisqu’elle a été créée en 2012, à Chypre.  

Elle propose 70 crypto monnaies, que l’on peut trader, mais uniquement en CDF. Attention donc de bien maîtriser ce type de trading qui présente des risques plus élevés.  

Alvexo 

Avec près d’1 million d’utilisateurs, Alexo est une plateforme qui permet de trader des crypto monnaie, parmi une multitude de produits boursiers.  

Créée en 2014, elle a pour but de rendre accessible et simple le trading. Pour ça, les investisseurs peuvent choisir différents niveaux de risques pour leur portefeuille, avec des frais de gestions réduits. En fonction de leur profil, différentes catégories d’actifs leur sera proposées. Les crypto monnaies sont donc plutôt destinées à des investisseurs ouverts au risque.  

Capital.com 

Tout comme Libertex, Capital.com est un broker qui propose les crypto monnaies en CFD depuis sa création à Chypre, en 2016. Il n’est donc pas possible de trader des bicoins ou des ethereum en direct.  

En revanche, pour ceux qui maîtrisent le trading en CFD, cette plateforme leur donnera des possibilités infinies. Chacun peut donc parier sur les variations de plusieurs crypto monnaies, avec un seuil de vente et d’achat.  

Mais attention, à encore, ce type de trading présente des risques élevés.  

XTB 

XTB fait partie des plateformes les plus anciennes, puisqu’elle a été créée en 2002, en Pologne.  

Très complète, elle permet de trader des crypto monnaies avec des frais de gestions très faibles. Toutefois, elle ne propose que 25 cryptos, ce qui peut paraître peu en comparaison des autres brokers.  

Elle est donc parfaitement adaptée aux investisseurs qui commencent à se lancer dans le trading de crypto monnaies. La plateforme offre l’avantage de pouvoir se concentrer sur quelques actifs, et de ne pas se disperser.  

Les critères pour choisir une plateforme crypto 

Après avoir vu les principales plateformes d’échange de crypto monnaies, il est nécessaire de savoir sur quels critères se baser pour choisir un exchange fiable et sécurisé.  

Nous conseillons à chacun de comparer les frais de transaction, le niveau de sécurité, les crypto devises disponibles, la régulation, la réputation et les volumes d’échange des plateformes sélectionnées.  

Les frais de transaction 

Toutes les plateformes facturent des frais de transaction, comme le font les banques pour les investissements en bourse.  

Généralement, ces frais sont inférieurs à 1% du montant, et peuvent être dégressifs en fonction du volume ou de la somme.  

Néanmoins, ils ont un réel impact sur les performances réalisées sur le trading de crypto monnaies. 

L’idéal est de faire un comparatif des plateformes sélectionnées, pour trouver la plus intéressante.  

En plus des frais de transaction, il y a les frais d’approvisionnement, les frais de transfert et les frais de retrait.   

La sécurité de la plateforme 

Le monde de la crypto monnaie est régulièrement secoué par des piratages de plateformes. La sécurité sur les exchanges est vite devenue un sujet central, et la société britannique P.A.ID Strategies a identifié les plateformes les plus sûres en matière de sécurité.  

Pour être sécurisé, l’exchange doit bien sûr être équipé d’un certificat SSL. 

Mais la vérification systématique et poussée de l’identité de chaque client est une preuve supplémentaire de l’efficacité du système de sécurité.  

De nombreuses plateformes ont également mis en place une double authentification, une sécurité sur le stockage des données et un monitoring en continu pour éviter les risques de piratage.  

Les crypto devises disponibles 

Certaines plateformes proposent 150 cryptos monnaies, quand d’autres n’en proposent que 80. En fonction de la diversification que l’utilisateur souhaite mettre en place, une plateforme sera plus adaptée qu’une autre.  

Les crypto monnaies étant un produit à forte volatilité, il est préférable de pouvoir passer rapidement d’un actif à l’autre en cas de besoin.  

Enfin, certaines plateformes permettent aussi de trader sur les cours entre crypto monnaies. 

La régulation de la plateforme 

Pendant plusieurs années, les plateformes de crypto monnaies n’étaient soumises à aucune régulation. Il faut dire que ces actifs sont un produit récent, dont il était difficile de prévoir la croissance.  

Mais, comme tout produit financier, les cryptos ont été utilisées à des fins illégales. Une régulation est devenue nécessaire, pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.  

C’est donc sous l’angle “MIDIF” et “Abus de marché” que la régulation se met en place, avec une norme MIDIF Compliant qui permettra de savoir, à terme, quels exchanges sont fiables. 

La réputation  

Bien entendu, choisir une plateforme dont la réputation est excellente est le meilleur moyen de trader en toute sécurité.  

Il existe de nombreux forums dédiés au sujet, dans lesquels les utilisateurs donnent leur avis et évaluent la qualité des services proposés par le site.  

Mais consulter les articles dédiés au sujet et rédigés par des spécialistes est un moyen efficace pour sélectionner les plateformes sur lesquelles on veut trader. 

Enfin, les actualités regorgent d’informations pertinentes sur le sujet. Levée de fonds, trading de nouveaux produits ou problèmes rencontrés.  

Les volumes d’échange 

Le dernier critère à prendre en compte pour choisir une plateforme est le volume d’échange. Il représente la quantité de crypto monnaies qui s’échangent entre acheteurs et vendeurs sur une période définie.  

Ce volume d’échange sur un exchange est important puisqu’il conditionne le niveau de liquidité que possède la plateforme. Et plus la quantité de liquidité est importante, plus les opérations se feront rapidement. C’est essentiel pour être certain d’acheter et de vendre au prix souhaité.  

Enfin, le volume d’échange d’une crypto monnaie désignée permet de savoir si cette dernière est attractive ou pas.  

Les autres crypto monnaies 

Bitcoin et Ethereum sont loin d’être les seules crypto monnaies disponibles sur le marché. Chaque année voit apparaître de nouveaux actifs, dont certains sont très prometteurs. 

Bien sûr, il est impossible de tous les lister, mais nous avons voulu quand même faire un petit récapitulatif des principaux cryptos.  

Polkadot (DOT)      

Polkadot est une blockchain totalement décentralisée et évolutive. Très innovante, elle peut se connecter aux autres blockchains comme Bitcoin ou Ethereum. Avant Polkadot, l’opération était impossible. Mais ce n’est pas tout. Elle permet également de connecter entre elles les blockchains. Cette configuration est possible grâce aux bridges installés sur la Polkadot.  

Uniswap (UNI) 

Uniswap est un protocole de liquidités automatisé. Il constitue un exchange décentralisé sur la blockchain Ethereum. Il a été créé en 2018 par Hayden Adams. Depuis, le réseau a connu de nombreuses améliorations, avec la création, en septembre 2020, du token Uniswap.  

Les heureux détenteurs des UNI peuvent notamment voter sur les modifications de la plateforme.  

Litecoin (LTC) 

Le litecoin est présent sur de nombreuses plateformes. Cette monnaie décentralisée permet d’effectuer des paiements sécurisés, grâce à la blockchain du même nom. Le réseau est fondé sur Scrypt, et est accessible à partir du moment où l’on y rattache un portefeuille en ligne. L’avantage de Litecoin est la rapidité des transactions et l’efficacité de stockage plus importante.  

Chainlink (LINK) 

Créé en 2017, Chainlink a pour but d’offrir bien plus que de simples transactions financières. En effet, le but de ce réseau est d’offrir des solutions innovantes à de nombreux secteurs d’activité. Mais, pour résoudre les problèmes que rencontraient les smarts contracts pour accéder aux données externes, Chainlink a créé un réseau de nœuds décentralisés : les oracles.  

Terra (LUNA) 

Contrairement à ses principaux concurrents, Terra est un stablecoin basé sur la blockchain Terra.  

En plus de cette dernière, Terra a aussi ses propres tokens, dont le cours est en permanence maintenu sous celui de la crypto monnaie. Elle est donc une monnaie virtuelle idéale pour tout type de transaction.  

Cardano (ADA) 

Basée sur une approche purement scientifique, Cardano a été conçu par des ingénieurs et des scientifiques. Ce projet a pour but de résoudre, notamment, les problèmes de scalabilité présents sur Ethereum.  

Cardano est aussi conçu pour résoudre les problèmes d’interopérabilité (communication entre les blockchains) et de durabilité (financement des évolutions) 

Ripple (XRP) 

C’est en 2004 que le projet Ripple a vu le jour, sous forme de système de transaction financière décentralisée. Mais son succès et sa croissance ont rapidement imposé la création d’une crypto monnaie rattachée à Ripple, le XRP. Considéré comme particulièrement fiable, le XRP s’est imposé auprès de nombreuses institutions financières. Par ailleurs, elle permet à chacun de faire rapidement des transactions d’une devise à l’autre.  

Avalanche (AVAX) 

Avec à peine 2 ans d’existence, AJAX est un système crypto qui pourrait bien révolutionner le marché des monnaies virtuelles.  

En effet, Avalanche a été créé dans un but bien précis : unifier le marché mondial des crypto monnaies, facilitant ainsi les échanges de devises numériques, ce qui était impossible jusqu’ici.   

Les méthodes de paiement pour acheter de la crypto monnaie 

La majorité des plateformes acceptent des moyens de paiements diversifiés. Toutes proposent d’ailleurs le paiement par carte bancaire, comme nous allons le voir.  

Mais il est également possible d’acquérir des crypto monnaies en utilisant son compte Paypal. Focus sur ces deux moyens de paiement plébiscités.  

Les cartes bancaires 

Tous les exchanges permettent l’utilisation de la carte bancaire pour acheter des crypto-monnaies. Totalement sécurisées, les transactions sont cryptées par un certificat SSL et, selon la banque, un système 3D secure.  

Toutefois, il faut savoir que les frais de transaction sont généralement plus élevés que par virement par exemple. Mais l’achat est simple et rapide, tout comme le serait l’achat d’un produit sur un site de e-commerce.  

PayPal 

Bien que Paypal ne propose pas encore l’achat direct de crypto monnaies, il est possible de passer par son compte Paypal pour en acquérir. En effet, certaines plateformes acceptent que l’utilisateur dépose ses fonds via ce moyen de paiement, pour ensuite trader des crypto monnaies.  

A noter toutefois que peu d’exchange accepte cette solution. L’un des seuls est EToro. 

Le stockage de la crypto monnaie après l’achat 

Une fois les crypto monnaies achetées, il est nécessaire de les stocker. En effet, les plateformes ne proposent généralement que la gestion des transactions, et non le stockage. Entant virtuelles, les cryptos peuvent être stocker sur différents supports, que nous abordons ici : wallet en ligne, wallet physiques ou staking. 

Les wallets en ligne  

Les wallets en ligne sont des portefeuilles auxquels on accède via le cloud. Il est possible de s’y connecter depuis un pc ou un mobile. Ils sont faciles à utiliser, ce qui en fait l’outil favori des investisseurs.  

Les wallets possèdent tous une clé privée, protégée par un mot de passe. Ce portefeuille reste néamoins plus vulnérable que le wallet physique, puisqu’il peut être vidé en cas de hacking réussi.  

Le wallet en ligne le plus connu est ZenGo, réputé pour sa fiablité.  

C’est une méthode rapide et fiable pour trader les crypto monnaies.  

Parmi les wallets en ligne, on peut citer : 

  • ZenGo, réputé pour sa fiabilité 
  • Ledger Nano S, remplacé ensuite par Ledger Nano X. Créé par un groupe français, il a conquis d’importantes parts de marché et collabore avec d’importantes société comme Samsung.  
  • Trezor T, réputé pour sa sécurité optimale.  

Les wallets physiques 

Contrairement au wallet en ligne, le wallet physique est protégé par deux clés : 

  • Une clé publique 
  • Une clé privée 

Cette dernière est stockée sur un support physique comme un papier, une clé USB ou un CD par exemple.  

L’avantage est qu’il est impossible de pirater le portefeuille. Mais il faudra faire attention à ne pas perdre la clé privée.  

Il existe plusieurs wallets physiques, commet Trezor T, réputé pour son niveau élevé de sécurité. On peut aussi citer Ledger X, qui a remplacé le Ledger S. Ces derniers, créées par la société française Ledger ont connu une ascension fulgurante et a séduit de nombreux traders. 

Le staking 

Bien que le staking ne soit pas considéré comme un moyen de stocker des crypto monnaies, son fonctionnement permet quand même d’atteindre ce but.  

Le principe est simple : au lieu de garder les cryptos sur un wallet, l’utilisateur les stocke sur un smart contract. Il participe ainsi aux opérations qui se font sur la blockchain, et reçoit en échange des récompenses (souvent sous forme de crypto monnaies).  

C’est un bon moyen de recevoir des revenus passifs, tout en gardant ses cryptos en sécurité.  

Là encore, l’application la plus plébiscitée est ZenGo.  

L’AMF et la crypto-monnaie 

L’AMF – Autorité des Marchés Financiers – a un rôle central dans la régulation des marchés financiers.  

Habituellement garante des acteurs et produits d’épargne français, elle commence à s’imposer sur le marché des crypto monnaies. 

Faisons un point sur cet organisme qui travaille à encadrer les transactions de trading.  

Présentation de l’AMF 

L’AMF a été créée en 2003. C’est une autorité publique indépendante, qui a pour mission de réguler le marché financier français, protéger l’épargne, tout en s’assurant que les investisseurs reçoivent des informations complètes et authentiques.  

Elle intervient aussi au niveau européen et international pour faire évoluer les règlementations.  

Elle est habilitée à délivrer la certification AMF, obligatoire pour certains acteurs financiers opérant en France. Il s’agit principalement des personnes travaillant dans des entreprises françaises, et exerçant des prestations de services financiers.  

Sa position sur les crypto monnaies 

Face au nombre croissant d’arnaques aux crypto monnaies enregistrées par l’AMF, l’organisme a mis en ligne et rappelle régulièrement l’existence de la liste blanche des PSAN enregistrés et contrôlés par elle.  

Cette liste ressence tous les Prestataires de Services sur Actifs Numériques.  

Pour être inscrits sur cette liste, les dirigeants doivent répondre à des critères d’honorabilité et participer à la lutte contre le blanchiment d’argent.  

Choisir un exchange inscrit sur cette liste est le moyen le plus sûr de trader en toute sécurité.  

D’ailleurs, pour qu’un PSAN puisse opérer en France, il faut qu’il soit enregistré auprès de l’AMF.  

Nos conseils avant d’acheter de la crypto monnaie 

Les crypto monnaies sont des actifs à forte volatilité. Il est donc important de bien réfléchir à sa stratégie d’investissement avant d’en acheter. Ces conseils, qui peuvent s’appliquer à n’importe quel achat d’actifs, sont les bases pour un investissement responsable.  

Faisons le point sur le sujet.  

Définir un budget d’investissement maximum 

Comme pour toute opération de trading, il est important de n’investir que ce que l’on est prêt à perdre.  

Le principe est simple : on ne doit pas avoir besoin de l’argent que l’on place. C’est important car, si le cours baisse soudainement, on doit pouvoir attendre que le cours remonte et ne pas avoir besoin de vendre à perte pour récupérer ses fonds.  

Se tenir à ce budget 

Il peut être tentant d’ajouter des fonds dans ses investissements si l’on voit que le cours part à la hausse. Ou lorsque, ce dernier baisse, et que l’on souhaite avoir une moyenne de prix plus bas que celui sur lequel on a acheté.  

Mais, là encore, le budget que l’on s’est fixé ne doit pas être dépassé.  

Un portefeuille équilibré passe par un budget équilibré.  

Être prêt à perdre la somme investie 

Ce principe rejoint le premier. On ne peut jamais être certain de récupérer un jour les fonds que l’on place sur les cryptos monnaies. Si le cours s’effondre, alors on perd tout son capital. Il faut y être préparer.  

C’est pourquoi les sommes investies ne doivent pas être destinées à financer un projet primordial.  

Se renseigner, apprendre avant d’acheter 

Le monde de crypto monnaies est particulier. Contrairement aux actions ou aux devises, les cryptos sont des produits virtuels.  

Leur fonctionnement est spécifique et pas toujours compréhensible.  

Il est donc important de se former un minimum, de se tenir informer des évènements pouvant avoir un impact et d’échanger avec des spécialistes.  

Avertissement : ne pas acheter les shitcoins 

Les shitcoins – “Crypto de merde” – désignent toutes les crypto monnaies qui ont été créées sans but précis. Elles n’ont aucune valeur et sont parfaitement inutiles.  

Tout au plus sont-elles de pâles copies des crypto monnaies officielles.  

Elles ne sont basées sur aucun projet précis et leur valeur est tout à fait spéculatives.  

Parmi les shitcoins, on retrouve un grand nombre d’escroqueries.  

Le principe est donc clair : les shitcoins sont des produits à fuir à tout prix.  

Bien que certains considère que toutes les crypto monnaies autres que le bitcoin sont des shitcoins, on peut considérer que toute nouvelle crypto monnaie qui n’apporte pas des réelles avancées technologiques ou qui n’ont pas un projet bien défini font partie de ces monnaies à éviter.  

Lexique pour acheter de la crypto monnaie 

Il n’est pas toujours simple de comprendre le langage crypto. D’autant qu’ils désignent des opérations ou des produits qui ne sont pas palpables. Souvent liés à des processus spécifiques, ces termes paraissent souvent incompréhensibles pour les néophytes.  

Blockchain 

La blockchain est une chaîne de blocs permettant de centraliser toutes les transactions financières effectuées par les utilisateurs de la blockchain. Chaque client peut consulter à tout moment l’historique des transactions, grâce aux nœuds qui hébergent chacun une copie de la base de données.  

L’intégration de nouveaux blocs est infalsifiable et chronologique.  

Cryptographie 

La cryptogaphie fait référence à toutes les techniques mathématiques permettant de créer des codes, rendant ainsi les informations illisibles et impossible à pirater.  

Elle permet de sécuriser les transactions et les informations bancaires.  

La cryptographie est utilisée dans de nombreux domaines faisant intervenir le web.  

DeFi 

La DeFi – Finance décentralisée – est un des champs d’application des technologies de blockchain. 

Cette technologie est utilisée pour créer des écosystèmes proposant des produits ou des services financiers sans qu’il y ait d’organe de contrôle.  

Le principal avantage de la finance décentralisée est qu’elle permet à tout le monde d’accéder à ces services et produits, sans restriction. 

Exchange 

Un exchange est une plateforme d’échange, sur laquelle on peut trader des crypto monnaies et d’autres produits financiers.  

Il s’agit des plateformes telles que EToro, Binance ou toutes les autres plateformes que nous abordons dans cet article.  

Fork 

Un fork est une bifurcation opérée dans la blockchain. Un fork peut avoir plusieurs origines : 

  • Soit il est accidentel, lorsqu’il y a une erreur dans la blockchain 
  • Soit il est malveillant 
  • Soit il est souhaité par les développeurs pour y intégrer de nouvelles fonctionnalités 

Il peut y avoir des hard fork, pouvant donner naissance à une nouvelle crypto monnaie par exemple, et des soft fork. 

FIAT 

Ce terme désigne la monnaie fiduciaire. Il s’agit de la monnaie utilisée couramment, et qui peut être en euros, en dollar ou dans n’importe quelle autre devise. Elle est composée de pièces et de billets.  

ICO 

Une ICO – Initial Coin Offering – est une opération qui permet de distribuer des tokens, dans le cadre d’un lancement de projet. Ce projet doit être en ligne avec les cryptos monnaies et les blockchains.  

Le principe est de faire appel à des investisseurs, qui acquièrent des tokens, sorte de parts sociales, et qui spéculent donc sur la réussite future du projet.  

Minage 

Le minage est un moyen de résoudre un défi informatique donné par une Proof of Work. Le minage permet de valider les transactions d’une blockchain, tout en sécurisant le réseau. Les mineurs font en sorte que les utilisateurs restent synchronisés.  

En échange du travail fourni, les mineurs reçoivent des crypto monnaies.  

PSAN 

Un PSAN est un prestataire de services sur actifs numériques. Il peut donc s’agir d’exchanges, de wallets ou de conseillers financiers.  

Les PSAN sont considérés comme fiables s’ils sont inscrits sur la liste blanche de l’AMF.  

Il est donc conseillé de consulter cette liste avant de choisir une plateforme d’échange de crypto monnaies.  

Stable coins 

Les stables coins sont des crypto monnaies stables. Beaucoup moins volatiles, car ils sont indexés à une monnaie fiduciaire ou à un métal.  

Le plus populaire des stables coins est le Theter, indexé sur le dollar. Mais on a aussi le USD coin, le binance USD ou encore le Gemini Dollar.  

Bien qu’indexé sur une devise ou un métal, le stable coin sont adossées à une blockchain.  

Staking 

Le staking est un procédé dans lequel les utilisateurs bloquent une partie de leurs crypto monnaies. Les cryptos sont donc là en appui des opérations de la blockchain.  

En échange, les clients reçoivent des récompenses, qui sont proportionnelles à la quantité de crypto bloquées.  

Token 

Un token est un jeton propre à chaque crypto monnaie. Un Bitcoin est un token de la chaine Bitcoin. Il représente donc la crypto monnaie du réseau qui l’a créé.  

Wallet 

Un wallet est un portefeuille virtuel, qui permet de stocker des crypto monnaies. Il fonctionne grâce à une clé privée.  

Un wallet peut être en ligne ou physique. Dans ce dernier cas, il est doté de deux clés : une publique et une privée. Les wallets physiques peuvent être une clé USB, un CD ou encore un papier.  

Whale 

Aussi appelé “baleine”, les whales sont des personnes qui possèdent tellement de crypto monnaies qu’ils peuvent faire varier leur cours rien qu’en vendant ou achetant ces cryptos. La variation provoquée est suffisamment importante pour qu’elle impacte les autres investisseurs.  

FAQ sur l’achat de crypto monnaies 

Est-ce légal d’acheter de la crypto monnaie ?  

Il est tout à fait légal d’acheter, de détenir et de vendre des crypto monnaies dans les pays francophone. De nombreux autres pays autorisent également les transactions de crypto monnaies.  

Toutefois, la législation en matière de fiscalité diffère d’un pays à l’autre. Enfin, les crypto monnaies étant relativement récentes, les lois changent au fur et à mesure pour encadrer les transactions.  

Quelle est la meilleure plateforme pour acheter de la crypto monnaie ?  

Il est difficile de répondre à cette question. En effet, chaque plateforme présente des avantages et des inconvénients. Pour choisir un exchange, il faut donc prendre en compte les objectifs que l’on a. Bien sûr, il faut également se tourner vers une plateforme inscrite sur la liste blanche de l’AMF.  

Est-ce que l’achat de crypto monnaies représente la meilleure opportunité d’investissement en 2022 ? 

Bien que l’on ne puisse pas affirmer que l’achat de crypto monnaies représente la meilleure opportunité d’investissement en 2022, il est certain que les cryptos ont de beaux jours devant elles. Les bitcoins, bien qu’ils aient connu une chute il y a peu, remontent de manière certaine. A suivre aussi l’Ethereum 2.0.   

Est-ce que l’achat de crypto monnaie est vraiment anonyme ? 

Même si l’identité des acheteurs de crypto monnaie n’est pas affichée au grand jour, il est déconseillé de se tourner vers les plateformes d’échange qui ne vérifient pas l’identité de ses investisseurs.  

Dans tous les cas, en tradant sur un exchange certifié par l’AMF, vous devrez justifier votre identité.  

Faut-il déclarer ses revenus générés par la crypto-monnaie ? 

Les plus-values réalisées par la vente de crypto monnaies sont soumises à l’impôt sur le revenu, voire à l’impôt sur la fortune. Selon que l’activité est occasionnelle ou régulière, elles seront considérées comme BNC ou BIC.